Archives du mot-clé cours

Comment apprendre le coréen à Busan ?

Partir en PVT en Corée du Sud, c’est bien. Connaître le coréen, c’est encore mieux !

Ne serait-ce que pour se débrouiller dans la vie de tous les jours, comprendre ce que dit l’entourage (les employés de l’administration, la banque, les propriétaires, les futurs amis…) l’idéal est de pouvoir communiquer un minimum car toutes les indications ne sont pas traduites en anglais et on ne peut pas exiger du peuple coréen qu’il parle couramment l’anglais dans son propre pays. Par conséquent, avant le départ, il est fortement conseillé de prendre quelques cours de coréen et/ou en connaissant au moins l’alphabet coréen et quelques notions de survie. Cela vous sera très utile, encore plus si vous envisagez de venir à Busan.

Pour apprendre le coréen en France, on vous laisse des articles de K–Phenomen qui répondra à toutes vos questions. Une fois installé.e.s en Corée, il est possible de continuer l’apprentissage de différentes manières.

Voici donc les possibilités offertes pour apprendre le coréen à Busan.

 

Les formations payantes

 

Dans cette catégorie, on peut envisager deux options : étudier dans une fac coréenne ou aller dans un institut privé.

Les universités de Busan

Plusieurs universités proposent des cours de langue coréenne.

En vous inscrivant à ces cours, vous pouvez donc nettement améliorer votre maîtrise de la langue. Les cours d’universités sont généralement très bien faits et en quelques semaines – et avec de l’investissement personnel – vous pourrez vous débrouiller en coréen dans la vie quotidienne. Pour assister à ces cours en faculté, il faut tout de même débourser au minimum 1000 euros pour un semestre (trois mois de cours).

Généralement, les cours vont du lundi au vendredi toute la matinée, le vendredi étant un jour réservé aux tests, et ce, pendant trois mois. Vous pouvez également être en dortoir si vous enchaînez deux semestres (soit six mois de cours). On vous laisse les liens des universités afin que vous vous fassiez votre propre idée.

  1. Pusan National University
  2. Dong-A University
  3. Dong-seo University
  4. Pukyong University 
  5. Kyungsung University 
  6. Dong-Eui University
  7. Tongmyong University
  8. Busan University of Foreign Studies Center
  9. Silla University 
  10. Youngsan University

 

Les écoles privées

Il existe plusieurs instituts privés qui proposent des cours de coréen. Le prix diffère des options que l’on choisit (avec ou sans logement, cours intensifs ou particuliers etc…). Personnellement, nous n’avons pas testé ces écoles privées pour la simple et bonne raison que nous avons un budget à respecter et que nous avons trouvé une autre alternative. Toutefois, on vous laisse les quelques liens à notre connaissance pour que vous puissiez faire votre idée et/ou votre choix.

  1. Lexis Korea
  2. Go!Go! Hanguk : il s’agit d’une société qui sert d’intermédiaire entre les facultés de Busan et vous. Cela peut paraître rassurant si on a un peu peur de faire les démarches soi-même. Le prix revient à exactement le même que si vous contactiez l’université directement.
  3. KLIFF : une « école » à Busan, pour un mois de cours, les frais sont à 80.000 wons. Sans hésitation, il s’agit de l’école privée la moins chère.

 

 

Les formations gratuites

 

Outre le système payant des facultés et des instituts privés, la ville de Busan propose des cours de langue destinés aux étrangers soit à travers le programme KIIP soit grâce au BFIC.

 

Le programme KIIP (Korean Immigration and Integration Program)

 

Organisé par le gouvernement coréen en réponse à la présence croissante d’étrangers – en particulier les épouses de nationalité étrangère – en Corée du Sud, ce programme permet d’avoir des cours de langue et de culture coréennes en université gratuits. L’inscription peut être légèrement ardue pour ceux qui ne connaissent pas du tout l’alphabet coréen mais pas ce n’est pas insurmontable. Il faut se rendre sur ce site afin de procéder à l’inscription. Pour participer à ce programme, il faut être en possession de l’Alien Card.

On vous laisse découvrir l’article de The Korean Dream qui a parfaitement expliqué les étapes de l’inscription au KIIP et partagé son expérience.  On va tenter de s’inscrire à ce programme pour la rentrée 2019 et on espère vous donner également des retours là-dessus. Affaire à suivre, donc !

Le programme du KIIP avec les niveaux correspondants au TOPIK

 

Les cours du BFIC

 

Le BFIC – le Busan Foundation for International Cooperation – offre des cours de coréen en échange de 10.000 wons. Et oui, 10 000 wons pour trois mois de cours, deux fois par semaine pendant deux heures. Comment refuser une telle aubaine ?

Comme le BFIC (également connu comme le Busan Global Center) est une association non lucrative, l’objectif n’est donc pas de ruiner en échange de l’instruction mais les 10 000 wons demandés au début du premier cours sert pour organiser une activité culturelle (patchwork coréen, customiser son thermos, assister à un concert de musique traditionnelle…). Comment on fait pour s’inscrire ?

Il faut suivre le site web du BFIC pour se tenir au courant des dates d’inscription (ils ont également une page Facebook). Au début de chaque semestre (fin février et fin août) il faut passer un test de niveau qui sert juste à nous évaluer afin de nous répartir dans les classes selon notre niveau. Les classes vont du niveau « très débutant » à « confirmé » et sont réparties sur toute la semaine. Il y a deux tranches horaires : 9h30-11h30 et 18h30-20h30. En fonction des places et/ou de vos préférences, vous pouvez vous retrouver dans la classe du matin ou du soir. Outre les classes de niveau, il existe des classes « spéciales » comme « cours de conversation », « apprendre le coréen avec les dramas », des cours d’été spécialement faits pour passer le TOPIK etc…

Pour le semestre, il nous est demandé d’acheter un livre afin de suivre les leçons (environ 17.000 wons) et les cours sont de bonne qualité.

Chut ! On est en cours …

Comment se passent les cours ?

Comme nous avons appris toutes seules le hangul (l’alphabet coréen) avant de partir (et des phrases de survie), nous avions une petite connaissance de la langue avant de commencer les cours. Nous avions toutes deux des professeures différentes qui organisaient très bien leurs cours. Elles mettaient l’accent sur l’oral, essayant de faire participer si possible chaque étudiant par séance, vérifiant les devoirs etc… L’ exigence n’est pas égale à celle qu’on peut retrouver en faculté et c’est normal : la plupart des personnes qui assistent au cours sont soit des étudiants en échange, des professeurs d’anglais, des expatriés, des épouses ou époux d’expatriés et/ou des personnes comme nous en PVT.

L’objectif n’est pas de passer des examens linguistiques mais de découvrir le coréen, d’apprendre à communiquer avec des Coréen.ne.s au quotidien etc.. Ceci dit, les professeurs du BFIC attendent tout de même un effort et un travail personnels de notre part. À la fin du semestre, il doit normalement y avoir un examen afin d’évaluer le niveau atteint (on vous dira cela en décembre).

Nous avons déjà testé les cours d’été de préparation au TOPIK I et nous sommes actuellement en train de poursuivre notre premier semestre qui se terminera en décembre. Jusqu’à maintenant, nous sommes satisfaites des cours que nous avons reçus et il nous tarde de faire plus de progrès encore.

Le BFIC se trouve à la station City Hall sur la ligne 1 (ligne orange) du métro, sortie 2.

En résumé

Les options pour apprendre le coréen à Busan ne manquent pas, il suffit de choisir celle qui est la mieux adaptée à vos besoin et vos attentes. Dans tous les cas, le fait que vous soyez dans le pays ou envisagez de vous y rendre est l’idéal pour pratiquer la langue.

Alors, bon courage et au boulot !