Gyeongju

 

On a visité Gyeongju, LA perle historique de la Corée du Sud !

Place à un retour dans le passé 😉

 

Présentation de Gyeongju

 

Gyeongju (경주), surnommée « le musée sans murs », tient sa réputation de la présence de nombreux sites historiques classés Patrimoine de l’Humanité pour la plupart.

Capitale du Royaume de Silla (époque allant de  – 57 à 935) et désignée par les Chinois de l’époque comme étant la « ville de l’or », Geyongju comptait plus d’un million de personnes à son apogée puisqu’elle devint le centre politique, culturel et administratif du royaume. Les vertiges et autres objets mis à jour par les recherches archéologiques montrent le quotidien des habitants de toutes classes sociales à l’époque de Silla.

De par son importance dans l’histoire de la Corée, Gyeongju est une étape capitale (ha ha jeu de mots 😀 ) dans un séjour au pays du Matin calme.

Pour vous situer Gyeongju, la ville se trouve à environ une cinquantaine de kilomètres au nord de Busan. Nous avons pris un bus au départ du terminal de Sasang pour un trajet d’une heure à peine.

 

Un véritable musée à ciel ouvert

 

Pas besoin de prendre un ticket pour plonger dans l’histoire du Royaume de Silla. À peine descendues du bus, Gyeongju offre un voyage dans le temps époustouflant. Adieu buildings modernes, place aux murs traditionnels – à taille humaine – et aux sites historiques et temples !

 

Petite explication sur l’époque du Royaume de Silla et de Gyeongju

Silla correspondant à un des trois royaumes qui constituaient la Corée pendant la période des Trois Royaumes et qui était situé au Sud. Allié de la Chine, le royaume connut prospérité tant matérielle qu’intellectuelle durant l’unification de la péninsule coréenne et ce, jusqu’à son déclin.

Que peut-on voir à Gyeongju ?

 

On peut découvrir des temples datant de plusieurs millénaires, des tombes royales, des parcs et des temples bouddhiques. À Gyeongju, certains sites celèbres peuvent se faire à pied – en particulier ceux situés dans le centre-ville –  et peuvent être visités de jour comme de nuit (jusqu’à 22h). Pour se déplacer et se rendre aux différents sites, vous pouvez essentiellement emprunter les bus n°10, 11 et 12 (pour aller à la grotte Seokguram).

 

  • Le temple Bulguksa (불국사)

Temple très célèbre, représentant la beauté de l’art bouddhique en Corée. Inscrit au patrimoine de l’humanité, son architecture est incroyable. On ne peut qu’admirer la beauté et le travail pour réaliser un tel chef d’oeuvre. Entrée 5.000 wons par adulte.

 

  • La grotte Seokguram (석굴암)

Construite de pair avec le Bulguksa, on ne peut pas visiter l’un sans l’autre. Si le Bulguksa était dédié à ses parents de sa vie actuelle, Kim Dae-Seong, ministre du royaume de Silla, fit construire la grotte pour ses parents de sa vie antérieure. À l’intérieur de la grotte, une statue du Bouddha mais conformément à l’interdiction de prendre de photos, nous n’en avons pas prises. La vue sur Gyeongju vaut largement le détour.

Entrée à 5.000wons pour les adultes.

 

 

  • L’observatoire astronomique de Cheongseongdae  (첨성대)

Il s’agit du plus vieil observatoire astronomique d’Asie du Sud-Est construit sous le règne de la reine Seon-Deok (632-647). Sa particularité est qu’il est construit sur la base de 12 pierres représentant les douze mois de l’année, avec au total 362 pierres symbolisant les jours d’une année lunaire. Il n’est pas possible de le visiter de l’intérieur mais l’accès au site est libre puisqu’il s’agit d’un parc contenant de nombreux vestiges de Silla.

 

  • L’ étang de Wolji  et le palais de Donggung (월지 et 동궁과)

Il s’agit du palais secondaire qui était utilisé par le Prince héritier pour accueillir de grands événements et recevoir des visiteurs importantes. L’étang artificiel était nommé Anapji jusqu’à ce que de récentes fouilles archéologiques ne révèlent le véritable nom : Wolji, signifiant l’étang qui reflète la lune (poétique, n’est-ce pas ? ). Tout aussi beau à visiter la journée que la nuit. Entrée à 2.000 wons par adulte.

 

  • Le temple Bunhwangsa  (분황사)

Temple bouddhique millénaire, également remarqué par l’UNESCO.  Entrée : 1.300 wons par adulte.

 

 

  • Le parc des tombes royales de Daerungwon ( 대릉원)

Les tumulus sont les tombes de personnes royales ou issues de la noblesse. Certaines ont été découvertes – la plus célèbre étant celle de la selle de cheval –  Cheonmachong – qui peut être visitée. À l’intérieur, on découvre des objets en or qui montrent le style luxueux de l’aristocratie de Silla et la prospérité du royaume.

Prévoir 2.000 wons, l’entrée pour un adulte.

 

 

 

 

 

 

 

Gyeongju, beautiful city

 

La ville mérite également son slogan de « beautiful city« .

Nous avons été impressionnées par la nature omniprésente de la ville. Des champs de rizière en passant par les hautes montagnes formant une barrière protectrice tout autour de la ville, aux cours d’eau et aux hérons croisés par hasard, nous avons apprécié cette beauté verdoyante malgré la chaleur étouffante (environ 34°C).

Le charme de Gyeongju réside tant dans ses trésors culturels que dans sa nature assumée. Loin d’être hyper urbanisée, elle offre des endroits calmes et magnifiques à admirer. Une pause nature pour apprécier l’instant présent et s’imaginer à l’époque de Silla.

Voici quelques photos qui ne rendent pas justice à la beauté réelle de cette ville.

 

 

 

 

Voilà pour notre week-end à Gyeongju !

Nous n’avons pas fait tout ce qu’on avait prévu de faire – en partie à cause de la chaleur  – mais aussi parce qu’on souhaite revenir en automne afin de voir le charme automnale s’emparer de la ville. On a également profité de poursuivre notre voyage dans le temps en portant la tenue traditionnelle coréenne – le hanbok – pour se promener dans le parc des tombes royales.

Si vous avez l’occasion, ne passez pas à côté de cette expérience culturelle : 10.000 wons l’heure de location d’un hanbok (soit 8.50 euros). Nous en avons gardé un excellent souvenir entre soeurs

Aussi, nous avons logé au Cheonggong Hanok Stay, qui est un établissement incroyablement beau. Tout est dans le style des anciennes maisons traditionnelles coréennes avec en bonus toilettes japonaises hyper modernes ! La propriétaire est chaleureuse et adorable et l’endroit fait rêver. Notre séjour était idéal, un vrai retour dans le passé !

 

 

Adan on dot soley !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s